Première réunion du Comité National de Sûreté de l'aviation Civile 2019

Le Ministre des Transports Jean Ernest NGALLE BIBEHE a présidé les travaux de cette session consacrée à la consolidation  et au renforcement des acquis de l'opérationnalisation de la nouvelle réorganisation du système national de Sûreté de l'Aviation Civile telle qu'édictée par le Programme National de Sûreté de l'Aviation Civile du Cameroun (PNSAC).

En effet, après l'aéroport international de Yaoundé Nsimalen, l'aéroport International de Douala accueille depuis le 8 juillet 2019 l'Unité Opérationnelle de Sûreté (AOS) de la CCAA qui est en chargée  des missions classiques des contrôles de sûreté jadis assurées  par la Police, la Gendarmerie et la Douane.

C’est ainsi que les activités de Sûreté  telles que, l'inspection filtrage le contrôle d'accès et les patrouilles sont mises en œuvre par cette unité. Et les services compétents de l’état par leurs prérogatives de puissance publique doivent continuer leurs mission de maintien de l'ordre  aéroportuaire, d'évaluation de la menace et des risques, la vérification  des antécédents,  de constatation des antécédents, des infractions de Sûreté, d'interpellation et de déferlement des contrevenants aux autorités judiciaires.

 

Par ailleurs, comme l’exige les dispositions de l'annexe 9 sur la facilitation, les  fouilles des passagers et leurs bagages de cabine  se feront désormais aux Guichets Uniques d'Inspection Filtrage (GUIF), situés à  l'entrée  de chaque salle d'embarquement.

D'autres points tels que  l'évaluation de la menace et la situation  de la sûreté  sur les aéroports, l'internationalisation des amendements de l'OACI dans la réglementation et la nécessité d'élaboration du Programme National de Facilitation du Transport Aérien étaient inscrits à l'ordre du jour de ce CNS. Y ont pris part toutes les entités et membres statutaires de ce comité.

Des recommandations visant l'implémentation des pratiques ayant pour finalité de renforcer le niveau de Sûreté dans nos aéroports nationaux et internationaux ont été faites à la fin des travaux. Il est question de rehausser la Sûreté  afin de faire du Cameroun une destination  sûre, a martelé le ministre des Transports dans son mot de clôture.