Deuxième session annuelle du CNS

Les travaux du Comité National de Sûreté de l’Aviation Civile ont eu lieu ce 28 Décembre 2018 à Yaoundé en présence de tous ses membres.

Le Président dudit Comité, le Ministre des Transports monsieur NGALLE BIBEHE Jean Ernest Massina assisté de son Ministre Délégué et de madame le Directeur Général  de la CCAA a présidé les travaux.

Cette session fait suite à celle du 6 aout 2018 qui était essentiellement consacrée à la présentation des résultats de l’audit de sûreté de l’aviation Civile qui avait été conduit par l’Organisation de l’Aviation Civile  Internationale (OACI) dans notre pays. Audit au cours duquel l’OACI a validé la nouvelle organisation de la sûreté au Cameroun instituée par le décret du Chef de l’Etat approuvant et rendant exécutoire le Programme National de Sûreté de l’Aviation Civile au Cameroun (PNSAC) et au cours duquel le Cameroun a atteint un taux de 70.96 % de conformité aux normes de sûreté et 68.85% de mise en œuvre de supervision de la sûreté.

Les échanges entre les différents membres du Comité ont porté notamment sur le suivi des recommandations du dernier CNS,  la Certification du Centre de Formation de Douala comme Centre Régional AVSEC de l’OACI et la présentation du rapport d’évaluation de la menace en sûreté de l’aviation Civile dans nos aéroports.

Dans son propos, le Ministre des Transports a dit sa satisfaction quand a la mise en œuvre de bon nombre des résolutions et à inviter tous les acteurs à poursuivre la mutualisation des efforts pour un ciel camerounais toujours plus sûr, pour des aéroports aux normes et toujours bien sécurisés.

Par ailleurs certaines difficultés qui empêchent l’implémentation complète des dispositions du Programme National de Sûreté de l’Aviation Civile(PNSAC) a l’instar de  la pression foncière dans nos aéroports, le comportement de certaines hautes personnalités et leurs accompagnateurs à l’aéroport au mépris de la règlementation  en matière de sûreté ont été examinées et la non application des mesures de sûreté par certaines administrations.

Pour y parer, des recommandations fortes ont été faites afin que les mesures de sûreté en vigueur soient appliquées et respectées par tous sur les plateformes aéroportuaires.